Le projet Casablanca 2015 jour par jour !

Le 15 juin 2015

1ère journée

Matin : Nous avons été accueillis en chanson et avec des fleurs, autour de dattes et d’un verre de lait. Nous avons été présentés aux stagiaires, puis le directeur du centre de formation nous a fait visiter les locaux où étaient exposées les créations manuelles des institutrices, ainsi que le reste de l’école. Après une présentation plus détaillée du projet et du programme de la formation, les formateurs ont organisé un jeu du blason, dans le cadre duquel chaque stagiaire s’est présenté individuellement. Cela permis d’évaluer quelle vision les stagiaires avaient de l’animation.

Après-midi : les formateurs ont organisé des petits jeux afin de voir comment les stagiaires abordaient les jeux, le but étant de mettre en avant l’importance de la pédagogie dans le jeu, et notamment de la manière dont on explique les règles. Après un jeu bien expliqué et organisé, les formateurs ont procédé à un contre-exemple pour identifier ce qui interpellait les stagiaires ou non.

DSC02186 (Medium)

2e journée

Matin : la partie théorique de la journée a été consacrée aux besoins de l’enfant. Les formateurs ont apporté des éléments complémentaires à la formation initiale des stagiaires et affiné les contenus en allant plus loin dans l’analyse. Les formateurs se sont divisés en deux groupes : Charif et Maeva se sont concentrés sur la petite enfance avec 19 stagiaires et Jean-Yves sur l’enfance avec le reste d’entre eux.

Après-midi : les formateurs ont décidé de travailler sur les petits jeux à règles. L’objectif était de souligner que le jeu ne relève pas uniquement du loisir et de la détente mais comprend une valeur éducative et symbolique : le mettre en place demande du travail et de la réflexion. Un jeu est une représentation symbolique de la vie, de la société, c’est « l’activité privilégiée de l’enfant » à travers laquelle il se construit, se découvre ; l’animateur doit donc être juste et faire respecter les règles. Les formateurs ont essayé de leur faire comprendre en quoi certains jeux n’étaient pas adaptés. Le message semble bien être passé ; les formateurs ont donné un exemple d’organisation de jeu, en expliquant bien les règles.

_JYA4506 (Medium)

3e journée

Matin : Maeva et Charif ont travaillé avec 22 stagiaires sur les activités manuelles, afin de leur apprendre à organiser ce genre d’ateliers. Les formateurs ont d’abord expliqué les différents types d’activités puis les stagiaires ont dû mener un atelier manuel. Les formateurs se sont rapidement rendus compte que les stagiaires ne possédaient pas la notion de laisser-faire l’enfant ou de faire avec, ils montraient seulement comment faire. Ils ont donc bien insisté sur l’aspect pédagogique de laisser-faire l’enfant. Jean-Yves, de son côté, a travaillé sur le jeu avec les 9 stagiaires restants afin de les sensibiliser à l’intérêt pédagogique de l’activité et aller plus loin sur ce sujet.

Après-midi : les jeux préparés le matin ont été mis en œuvre avec l’ensemble des stagiaires. Le bilan de l’activité a été plutôt positif : malgré les hésitations et les freins, les formateurs ont noté une évolution et les stagiaires ont semblé prendre plaisir à animer, même si beaucoup de choses restaient à approfondir.

 _JYA4643 (Medium)

4e journée

Matin : les formateurs ont fait découvrir aux stagiaires les jeux d’expression comme le jeu du miroir, le jeu du mime et des chansons à geste en français et en arabe. Les formateurs ont beaucoup insisté sur l’aspect pédagogique des jeux, notamment sur le moment opportun de la journée pour faire différents types de jeu.

Après-midi : les formateurs ont repris les ateliers manuels avec une explication préalable sur la différence entre « faire faire », « donner à faire », « faire avec » et « laisser-faire » en ce qui concerne la position que peut adopter l’animateur. Les stagiaires ont eu l’air de bien assimiler ces différentes notions. Ensuite, plusieurs stagiaires ont animé des ateliers de création manuelle à partir de modèles réalisés les jours précédents. Les formateurs s’étaient rendus compte que les animateurs montraient sans travailler avec les enfants et ont donc bien insisté sur le principe de « faire avec ». Les représentants de Bel Maroc étaient présents et ont assisté à une partie de l’après-midi ; ils ont eu l’air satisfaits du déroulement du stage.

_JYA4687 (Medium)

5e journée

Matin : les stagiaires ont continué à mener des ateliers manuels, les apprentissages théoriques se sont concentrés autour de l’animation d’ateliers.

Après-midi : la journée a continué sur l’organisation et la préparation des ateliers manuels en abordant l’aménagement de la salle et l’importance de la libre-création chez les enfants. Pour finir, des groupes d’animateurs ont été constitués pour la journée du lendemain avec les enfants, l’un devant animer des jeux d’expression, un autre des ateliers manuels, et le dernier des petits jeux.

DSC02371 (Medium)

6e journée

La journée a démarré avec l’accueil des enfants des stagiaires qui nous ont montré leurs talents. Ensuite, l’animation des ateliers a commencé. L’activité manuelle de libre-création s’est globalement bien déroulée. Les petits jeux ont ravi les enfants qui ont compris les règles ; les jeux se sont bien déroulés et les stagiaires ont bien animé. Finalement, des jeux d’expression ont été organisés, tout comme l’animation autour de chansons ; l’activité a été réussie.

Les deux représentants de Bel Maroc, le délégué de l’Education Nationale de la province de Nouaceur, le directeur de l’école qui nous accueillait, le directeur du centre de formation ainsi que Najate Limet sont venus assister à cette dernière matinée.

La journée s’est poursuivie par la remise des certificats aux stagiaires. Un grand moment pour tous les participants !

_JYA5215 (Medium)_JYA5216 (Medium)